De Véro ou Véro

A retrouver dans l'album photos " 00 cartes d'artistes "

Léo Lelée - farandole au moulin

 Une farandole au moulin

Léo Lelée (1872 - 1947)

Peintre provençal, illustrateur, dessinateur, décorateur...
il se disait imagier, mais restera avant tout le créateur des farandoles d'Arlésiennes.
L'ami de Mistral, le félibre, nous a légué une ode à la Provence,
son œuvre fait aujourd'hui partie intégrante de notre culture.

Léo Lelée - Coiffe Léo Lelée - Pas de danse d'une Tanagra d'Arles sur fond de mosaique - années 30

La coiffe - Pas de danse d'une Tanagra d'Arles sur fond de mosaique - année 30

C'est au cours d'un bal des anciens élèves des Arts déco que Lelée retrouve l'aquarelliste et sculpteur, le comte Gaston de Luppé, qui possédait à Arles un spacieux atelier et qui lui parla de son pays, du charme des Arlésiennes, des costumes, du soleil et de toute la féerie provençale. Lelée vibra, s'enthousiasma et partit pour le pays de Mistral où l'attendait la gloire.A Arles Frédéric Mistral le rencontre, le regarde travailler, contemple ses dessins et l'amitié les unit. Léo Lelée devint ainsi le peintre en titre de la ville d'Arles.

Léo Lelée - Farandole en provenceLéo Lelée - Farandole endiabléeLéo Lellée - la farandoleLéo Lelée - Farandole bleue

1 Farandole en provence - 2 Farandole endiablée - 3 La farandole - 4 le farandole bleue

Léopold Lelée naît en 1872 en Mayenne. Il se destine d’abord aux Arts appliqués et se spécialise dans les illustrations, affiches, représentations de costumes et décoration. Il illustre des livres scolaires et propose ses dessins anatomiques pour des thèses médicales. Mais c’est à Paris qu’il développe son graphisme caractéristique : inspirées par les femmes, la végétation, la nature, ses arabesques stylisées emplissent ses affiches, ses cartes postales, ses décors, ses tableaux. C’est que, formé à l’École nationale supérieure des Arts décoratifs et à l’École nationale supérieure des Beaux-arts de Paris, son crayon se revendique clairement de l’Art nouveau. (gallica)

Lélo Lelée - Farandole au moulin 1

 Farandole au moulin 

Il crée plus de 3000 cartes postales dont une a été sélectionnée dans la « Collection des Cent », une collection de cartes postales vendues à partir de 1901, dessinées par des artistes maîtres en cartes postales tels Jacques Villon ou Alfons Mucha. En parallèle, ses affiches aux lignes épurées connaissent le succès (Gallica)

 Léo Lelée - Promenade dans l'automne flamboyant des Alyscamps

 Promenade dans l'automne flamboyant des Alyscamps

Son travail ne s’arrête pas aux costumes, il peint et dessine également des scènes de vie des Arlésiens, ainsi que les plus beaux lieux de leur vie : le théâtre antique, les arènes, le marché, les feux de la saint Jean, les bohémiennes aux Saintes-Marie-de-la-mer, le cloître Saint Trophime…
Pendant 45 ans, Léo Lelée a mis tout son talent au service de la culture provençale depuis Arles et Fontvieille, il a sillonné les Alpilles avec ses carnets de croquis, pour garder en mémoire cette Provence qui disparaissait. Celui que se disait humblement imagier provençal meurt en 1947. En Arles. (Gallica)

Léo Lelée - L'engasado

 L'engasado 

De nombreuses expositions présentent régulièrement le travail de l’artiste qui avait donné dès 1935 son fonds de travail au Musée-École de la Perrine à Laval et au Musée Arlaten d’Arles soit près de mille six cents œuvres. Le Musée Brayer, le Musée Chabaud, ou encore le Musée Réattu exposent également une partie de ses œuvres. Chanceuses sont les familles d’Arlésie et beaucoup bien modestes, qui ont possédé une farandole ou un groupe de ces Arlésiennes stylisées de Lelée, lequel quand les temps étaient durs, payait, disait-il, son percepteur ou son boucher avec ses aquarelles. (Gallica)

Merci Véro